Circonscription de Ozoir la Ferrière

Inspection de l’Education Nationale

LA GESTION DES CONFLITS ET LA MEDIATION PAR LES PAIRS

10 / 03 / 2016 | Maria de Fatima Dias

LA GESTION DES CONFLITS ET LA MISE EN PLACE DE MEDIATEURS

L’animation « agir sur le climat scolaire à l’école élémentaire » s’est déroulé en trois étapes :

1) On a d’abord vu que la définition du climat scolaire n’est pas univoque et consensuelle. Le climat scolaire fait partie de la politique de prévention des violences avec l’enjeu de la réussite scolaire. Les recherches menées dans différents pays ont montré, en effet, que les élèves ont besoin d’un climat serein pour réussir. Parmi les différents critères concernant le climat scolaire (améliorer la motivation des élèves, privilégier la co-éducation avec les familles, prévention du harcèlement…), on va se pencher sur la « prévention des violences ».

2) Lors de cette étape, on a échangé sur la notion de conflit. Le conflit est inhérent à l’être humain. Un conflit n’est ni négatif, ni positif : c’est ce qu’on en fait qui est important. L’école étant un espace de socialisation qui favorise la non-violence, il faudra donc apprendre à l’enfant à gérer les conflits. C’est une opportunité pour lui de construire de nouvelles relations, pour accepter la différence et pour renforcer son identité.

3) Puis on s’est penché sur la gestion des conflits en milieu scolaire et plus particulièrement sur « la médiation par les pairs ». C’est en effet un processus coopératif qui favorise le dialogue afin de résoudre le conflit de manière non-violente. La médiation permettra de transformer le conflit et à travers lui de se transformer.

Les élèves-médiateurs sont des élèves volontaires, différents des délégués de classe, qui interviennent (toujours en co-médiation) à la demande des élèves en conflit ou de l’équipe éducative. Ils ont participé à une formation :
-  sur le conflit,
-  sur les techniques de communication,
-  sur la négociation « raisonnée » qui tient compte des besoins de chacun,
-  sur l’écoute empathique,
-  sur la coopération, la non-violence, l’approche « gagnant-gagnant », le respect de la différence…

Cette approche peut débuter en partant d’une situation anodine et quotidienne, parfois de faible importance et ce dès la maternelle par un dialogue à deux ou à l’école élémentaire avec la technique des « messages clairs ». On évite ainsi l’engrenage de la violence :

-  dès la maternelle, on peut expliquer à l’enfant comment résoudre le conflit en allant voir celui qui l’a agressé. On se regarde dans les yeux pour exprimer ce qu’on a sur le cœur et amener l’autre à ressentir de l’empathie.
-  en élémentaire, en disant « j’ai un message clair », on interpelle ainsi un camarade qui nous a blessé pour échanger avec lui sur ce qui a pu nous faire mal.

Documents donnés lors de l’animation :

- livret du médiateur
- bibliographie « médiateurs par les pairs »